" Ici finit l'exil "
de Kiyé Simon Luang


Résumé

Le film croise intimement les parcours de vie d'une famille laotienne - frère, soeur, mère naturelle, mère adoptive, cousins, cousine, enfants - qui a trouvé en France une terre d'asile dont l'autre nom est exil. C'est un portrait de la France par un enfant des colonies, de l'intérieur d'une des nombreuses diasporas venues par vagues en métropole dans le mouvement d'un vingtième siècle tumultueux. L'exil du titre désigne tout à la fois l'exil des corps, des mémoires, des pensées, des paysages, des langues maternelles et d'adoption, des lieux, des sons et des sensations. Ici finit l'exil : une histoire évadée des livres d'histoire..

Synopsis

Vientiane, Laos. Le 2 décembre 1975, la République Démocratique et Populaire Lao est proclamée. C'est le début de l'exode. Mon départ eut lieu en janvier 1976. J'ai été adopté par une famille française du Creusot.

En France, mon parcours est exemplaire de ce qu’on appelle une intégration réussie : accueilli par une famille française, j’ai vécu une adolescence heureuse et ma scolarité s’est déroulée sans problème. Le thème du retour s'est imposé à moi lorsque je me suis rendu compte que je ne pouvais pas aller plus loin dans le sens de l'exil : désormais, quelle que soit la direction que j'emprunterai, mes pas ne peuvent que me ramener vers mes origines. Pendant longtemps, j'ai été obsédé par le désir de refaire tout mon parcours à l'envers : La Ciotat, Roquevaire, Marseille, Bruxelles, Paris, Aix-en-Provence, Le Creusot, Bangkok, Ubon, Nongkaï, Ban Hoa Khoa, Ban That Luang.

La litanie des noms des lieux dit précisément ceci : ICI FINIT L'EXIL. Trente ans plus tard, il m’apparaît nécessaire de faire le bilan de notre histoire. Que sommes-nous devenus ? Quelle valeur a pour nous le fait de posséder un passeport français ? Que transmettre à nos enfants de notre culture d’origine ? Quel sens donner à la notion de communauté à travers des parcours de vie d’une grande diversité ? Quelle est la situation actuelle du Laos ? Comment envisager la question du retour ?.

Fiche Artistique

Titre original / Original title : Ici finit l'exil
Année de tournage / Year of production :
Année de diffusion /Year of : 2010

Producteurs : Thomas Ordonneau et Julien Girardot
Assistants de production : Nicolas Lebras et Francine Cadet
Image / Photography :: Aaron Sievers
Son / Sound : Céline Bellanger
Prises de son : Céline Bellanger, Caroline Fontana et Kiyé Simon Luang
Montage / Editing : Julien Girardot

Assistant montage / Editing : Théo Ercolano
Montage son / Sound editing : Céline Bellanger
Administration et comptabilité : Cyrille de Laleu et Marion Diaz de Cerio

Fiche Technique

Format de tournage / Screenplay : 16mm
Format de masterisation / Mastering format : DVCAM

Durée / Running time :
64'

Langue originale / Original language : français et laotien
Caméra : Eclair ACL
Son : enregistreur numérique, micros Neumann
Pellicule : Kodak
Laboratoire : Color By Dejonghe
Montage : Film Flamme
Studio son : Film flamme

Avec le soutien de la Région Provence Alpes Côte d’Azur en partenariat avec le CNC et avec le soutien de l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances – L’Acsé – Fonds Identité Parcours et Mémoire

Ce projet a obtenu la bourse Brouillon d’un rêve de la SCAM.

Diffusions


A quels festivals le film a t-il ou va t-il participer ? Other festival screenings of the film ?
* Festival
des Images de la Diversité et l'Egalité / Paris / Décembre 2010
* Festival Entrevues / Belfort / Novembre 2010
* Festival de Ganges / Ecritures de l'intime / Octobre 2010

Journal de diffusion de l'auteur : Blog

 
Hors les murs
 
Autres sites Film flamme
Polygone étoilé
Les Ateliers Cinématographiques
 
Sites complices
Boris Lehman
Shellac
Blog de Kiyé
Revue Dérives
 Pensons le matin

Accueil
lien vers le site des ateliers de film flamme AteliersPolygone
 
Site Optimisé en 1024x768
Copyright 2004 ©Film Flamme