LETTRE À LA PRISON

LETTRE À LA PRISON

Marc Scialom

1969 • France • 70′
16mm • noir et blanc

En 1970, un jeune tunisien débarque pour la première fois de sa vie en France, où il est chargé par sa famille de porter secours à son frère aîné, accusé à tort d’un meurtre et emprisonné à Paris. Il fait d’abord halte à Marseille. Là, il rencontre des Tunisiens étrangement différents de ceux qu’il croisait en Tunisie, des Français qui lui paraissent énigmatiques et une ambiance générale assez inquiétante à ses yeux pour le faire douter peu à peu de ce dont il était sûr, c’est-à-dire de l’innocence de son frère, de sa propre innocence, de sa propre intégrité mentale. Le thème développé dans ce film est celui d’une identité culturelle et personnelle mise en péril, sur fond de post-colonialisme.

«Film incandescent, film rescapé, Lettre à la prison est le grimoire halluciné d’une expérience intime de l’immigration. Une œuvre hors norme, dont la modernité trouve sa filiation du côté de Buñuel, Jean Vigo, Pasolini, un cinéma de poète, d’images fulgurantes; un cinéma de montage, de greffes, d’incidentes, de collision et de stases, où l’univers onirique et la vérité documentaire (du même registre parfois que celle du Jean Rouch de La Pyramide Humaine) se conjuguent pour mettre en scène l’expulsion de soi-même qu’opère la condition d’immigré. Dans la frontalité d’un gros plan saisissant, une petite tunisienne au visage maladroitement maquillé, concentre crûment dans son regard qui nous fixe l’assignation qu’elle a déjà appris des regards occidentaux. La lettre que Tahar adresse (en un off brut) à son frère emprisonné exprime ses vacillements au contact brutal du sol français, où les suspicions nourrissent fantômes et hantises. Articulant «la réalité objective et la subjectivité la plus profonde», Marc Scialom construit un récit d’une grande charge émotionnelle dont la force narrative tient au dévoilement progressif d’une culpabilité programmée». Cati Couteau, membre de l’Acid

ÉQUIPE

Avec Tahar Aïbi, Marie-Christine Lefort, Marie-Christine Rabedon, Myriam Tuil

Réalisation Marc Scialom
Image Marc Scialom
Scénario Marc Scialom
Son Gaëlle Vu, Fred Bielle

Production Film Flamme

FICHE TECHNIQUE

Fiction

Année 1969
Pays France
Durée 70′
Format de tournage 16mm
Noir et blanc
Format de projection Restauration numérique & 35mm

Langues Français
Sous-titres Anglais

DIFFUSION

2023
17e Semaine Asymétrique / Ciné-dimanche, MUCEM, Marseille (France)

2008
FID Marseille, Marseille (France)
Viennale, Vienne (Autriche)

SOUTIEN

Avec le soutien de Imagine Ritrovata, Cinémathèque de Bologne, la Région PACA, le Conseil Général Bouches du Rhône

• 70' • France